Quintin Ses clichés de Guerlédan font le tour du monde

Nicolas Charles est un jeune réalisateur qui travaille avec un drone. Ses clichés et vidéos du lac de Guerlédan à sec lui valent de nombreux prix.

10/03/2017 à 16:20 par yann.andre

quintin-sa-photo-du-lac-de-guerledan-selectionne-par-le-magazine-time_0.jpg

Lorsqu’une de vos photos est sélectionnée par le prestigieux Time Magazine parmi les plus belles du monde, il y a de quoi bicher ! Nicolas Charles, 30 ans, garde pourtant la tête froide. « Ça fait forcément plaisir, surtout qu’ils sont venus me chercher, je n’ai rien fait à part mettre ma photo sur le site Dronestagram où il y en a des millions… Ils sont tombés dessus et m’ont contacté par mail pour me féliciter. »

« J’ai dormi une nuit au fond du lac »

Cette fameuse photo, qui montre des arbres pétrifiés comme suspendus entre ciel et terre, et en effet digne d’un Yann Arthus-Bertrand. « Lorsque je l’ai prise, le 1er janvier 2016, le lac de Guerlédan était en phase de remplissage, à raison de 5 cm par heure. C’est donc une photo unique. J’ai tout de suite su que ce n’était pas une image comme les autres. C’est une sensation spéciale, pas vraiment descriptible. »

Nicolas, qui travaille aussi avec son frère, tous deux originaires du Haut Corlay, l’un pour piloter le drone, l’autre pour cadrer la caméra, a passé l’équivalent d’un mois à Guerlédan. Les carrières d’ardoise, les écluses et les maisons abandonnées n’ont plus de secret pour lui. « Comme je travaillais beaucoup avec les lumières du matin et du soir, j’ai même dormi une nuit au fond du lac, quelques heures sur un gros caillou plat. »

Missionné par les instances touristiques, le jeune homme a en effet obtenu l’exclusivité. Malgré tout, il n’a pas toujours été simple d’obtenir les autorisations, notamment pour réaliser un enregistrement live du groupe Thomas Howard Memorial. Un film de 56 minutes tourné en une seule fois et qui fait songer au « Live at Pompeii » de Pink Floyd. Avec le producteur du groupe Matmatah s’il vous plaît !

Dix heures de rushes en 4K (12 millions de pixels) et des centaines de photos plus tard, les trophées ont commencé à pleuvoir : 1er prix du festival cinédrone à Saint-Médard-en-Jalles, meilleur documentaire au European drone film festival à Gourin, 1er prix au festival Drone Experience à Nantes et, tout récemment, meilleure vidéo de lieu ou événement culturel primée à Cannes. Il existe deux versions de cette vidéo, une de trois minutes visible sur son site internet et une de quinze minutes commercialisée.

Il s’agit d’une immersion quasi onirique au moment de l’assec, entre février et novembre 2015, absolument inédite et unique au monde. La voix off est celle d’un comédien professionnel et reprend le cours des visites qui étaient proposées durant cette période exceptionnelle. Le film est en vente désormais dans les offices de tourisme.

De là à en vivre, « c’est très compliqué de vendre ses photos. Avec internet, on veut le tout gratuit. Pour le Time Magazine par exemple, c’est juste honorifique, il n’y a pas de dotation. » N’empêche que… Quel talent !

Contact : tél. 06 07 26 39 66 ou www.nicolascharles.fr

22800 Quintin

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Actu.fr

Incendie dans un internat à Rennes



Votre journal cette semaine

Lamballe - Mardi 23 mai 2017

Cotes
Mar
23 / 05
26°/11°
vent 10km/h humidité 29%
Mer24°-8°
Jeu21°-10°
Ven24°-10°
Sam26°-12°

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion

Avec la Fnac, irez-vous plus à Saint-Brieuc?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne