Erquy Non aux éoliennes. Le cri du cœur d'Alain Guillot

Alain Guillot est né, a grandi, vit à Erquy.C'est son 4e mandat à la mairie. Et il est particulièrement fier du vote des élus, contre le projet de parc éolien.

22/03/2016 à 16:51 par Helen Hérault

IMG_0892.JPG

Les conseils municipaux, c’est toujours un peu la même chose. Il y a le maire qui parle, beaucoup. Quelques adjoints qui ont le micro, de temps en temps. Et puis il y a les autres élus, actifs pendant les commissions, mais qui en réunion de conseil ne s’exprime presque jamais.

« On va tuer la pêche »

« Si les éoliennes sont plantées là-bas, au milieu du gisement, on va tuer la pêche ». Il y a des trémolos dans la voix. Alain Guillot, habituellement si discret, n’a pas eu besoin du micro, lors du dernier conseil d’Erquy pour exprimer tout son désarroi à l’idée que le parc éolien puisse voir le jour en baie de Saint-Brieuc.

Alain Guillot, tout le monde le connaît sur la commune. Sa haute silhouette baraquée, claudiquant sur les quais du port, on le reconnaît de loin. Un roulis qu’il doit à l’océan : la mer lui a pris une jambe et son frère, lors d’un grave accident de pêche en 1990.

Ensouillage des câbles

À l’époque, il était président du comité local des pêches. Il est toujours représentant des pêcheurs de la façade ouest pour la CFTC. La mer, la pêche lui restent chevillés au corps. Alors ce parc éolien, au large de son village natal, planté au milieu du gisement principal des coquilles Saint-Jacques, ça l’ulcère.

« C’est une véritable catastrophe : si les câbles ne sont pas ensouillés, comment les pêcheurs pourront pratiquer les arts traînants, la drague, le chalut ? »

Sur la Grande Avenue

Un dossier brûlant qui prend aux tripes ce conseiller municipal délégué au port. « Il faut que les gens se rendent comptent : ce n’est pas qu’une question esthétique, ce parc éolien est un vrai danger pour l’activité de la pêche qui fait vivre le secteur ».

Alain Guillot donne un exemple : « Le parc fait 75 km2, en plein milieu du gisement de coquilles et de ce qu’on appelle la Grande Avenue : par gros temps, c’est là que viennent draguer tous les pêcheurs, en hiver, pour être un peu à l’abri ».

Et la plage ?

Et quel impact sur la coquille ? « Aucune étude solide n’a été faite. Comment vont réagir les naissains (larves des coquilles Saint-Jacques) ? »

Le parc offshore, n’est pas l’unique sujet d’inquiétude d’Alain Guillot. L’atterrage sur la plage de Caroual le tracasse tout autant. « Si la pêche est mise à mal par les éoliennes, il en sera de même par ces câbles qui vont dénaturer la plage. Qu’en sera-t-il alors du tourisme ? Ça fait 62 ans que je vis à Erquy, jamais je n’aurais pu imaginer ça »

Cri du cœur

Un cri du cœur qu’il a tenté de résumer, lors de la réunion du conseil où il n’a pas l’habitude de prendre la parole. Quelques mots et beaucoup d’émotion qui ont été applaudis par le public venu nombreux entendre la décision des élus, unanimes : « En l’état, le conseil municipal d’Erquy émet un avis défavorable au projet de parc éolien offshore en baie de Saint-Brieuc tel que proposé par Ailes Marines et RTE ».

22430 Erquy

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Bretagne

La police diffuse des photos du motard agressé à Rennes



Votre journal cette semaine

Lamballe - Vendredi 24 nov. 2017

Cotes
Ven
24 / 11
13°/6°
vent 18km/h humidité 67%
Sam9°-2°
Dim3°--1°
Lun4°--5°
Mar5°--1°

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion

Bruno Joncour est élu député, qui voyez vous à la tête de l'agglo ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne